AMB
Saturday 7 December 2019

Showing the flag

Showing the Flag!

Commémorations de la libération obligent, le défilé de la Fête nationale était riche en symboles cette année. Les F-16 ornés des 'invasion stripes' en formation avec un Spitfire Mk XVI et le C-130 aux larges bandes noires et blanches faisaient écho à la colonne de véhicules de la Deuxième Guerre mondiale pour nous rappeler la libération du pays il y a maintenant 75 ans. Les couleurs nationales étaient, quant à elles, tirées par trois F-16 du 10e Wing tactique de Kleine-Brogel, en remplacement des Alpha Jet aujourd'hui retirés du service. Notons toutefois qu'une autre option avait d'abord été envisagée par la Composante Air il y a plusieurs mois : présenter un drapeau tricolore géant sous un NH90. Quelques essais avaient été effectués au printemps avec un NH90 MTH de Beauvechain puis avec un NFH de Coxyde. Les résultats ont dû être suffisamment concluants puisque le RN-01 et son drapeau sous élingue ont ouvert la partie hélicoptère du défilé aérien.

Pour cette mission tout à fait particulière, trois NH90 constituaient la formation 'Flag', le RN-01 et ses deux ailiers, les RN-07 et RN-05. Tous les hélicoptères étaient déployés depuis Beauvechain. À 15 heures, les rotors des trois machines se mirent en marche et vingt minutes plus tard, les hélicoptères quittaient leur spot pour rejoindre la piste, suivis par une Alouette III et plusieurs A109. À 15 heures 30, les trois Caïman prirent l'air et virèrent vers Enghien, point tournant habituel des formations d'hélicoptères du défilé.

Départ pour le défilé Départ pour le défilé Départ pour le défilé


Une vingtaine de minutes plus tard, le RN-01 prit pourtant la tangente en direction de Hal où il devait prendre livraison de son imposante charge. Avec le drapeau de 30 m² correctement déployé sous son lest de 500 kilos, l'appareil se dirigea vers Bruxelles, bientôt rejoint par les deux autres NH90. À une altitude 550 pieds, les trois hélicoptères s'approchaient maintenant de la capitale. La manœuvre était délicate à plus d'un titre. Dans ses évolutions, l'hélicoptère devait éviter que sa charge effectue un mouvement de balancier qui aurait pu le déstabiliser. De plus, les essais avaient montré que le drapeau avait tendance à se déchirer à des vitesses supérieures à 80 nœuds. C'est pourquoi il était prolongé par une bande de tissu transparente qui devait le préserver. Mais tout se déroula parfaitement et Flag 1 survola à l'heure prévue le parc devant la tribune royale.

En route vers Bruxelles ! En route vers Bruxelles ! En route vers Bruxelles !


Les trois Caïmans laissèrent la capitale derrière eux et, après quelques minutes de vol au-dessus de la campagne brabançonne, atteignirent Beauvechain. Le RN-01 déposa délicatement sa cargaison tricolore avant de mettre le cap sur Coxyde. Les deux autres NH90 regagnèrent leur parking. Mission accomplie une fois encore, et sans accroc (sauf peut-être quelques déchirures dans la toile) !

En route vers Bruxelles ! Mission accomplie ! Mission accomplie !

Texte et photos : Vincent Pécriaux
Tous nos remerciements à IPR Comopsair pour les facilités accordées à la réalisation de ce reportage.