AMB
Sunday 20 October 2019

Koksijde Airshow 2009

Koksijde Airshow 2009

Lorsque le premier Fighting Falcon belge se posa sur la base de Beauvechain, le 26 janvier 1979, personne n'imaginait que s'écrivait la première page d'une longue histoire qui en l'espace de trois décennies vit le General Dynamics F-16A se transformer en Lockheed-Martin F-16AM. La Composante Air entendait bien marquer l'événement lors du traditionnel meeting aérien de Coxyde.

Le F-16 reste son fer de lance et même si quelque 400 000 heures de vol ont déjà été comptabilisées sur l'appareil, il conserve encore un important potentiel. Cet anniversaire sera plus que vraisemblablement un 'midlife birthday', aucune décision politique quant au remplacement du chasseur ne devant être prise dans les prochaines années.

Pour l'événement, plusieurs F-16 de différentes nations étaient présentés au static display. A côté des F-16 belges, un F-16D block 52+ grec à l'épine dorsale proéminente, deux appareils américains de Spangdahlem et des Vipers venus des Pays-Bas, de Norvège et du Danemark.

F-16AM 31sqn F-16D grec F-16 USAF Spangdahlem
F-16AM KLU F-16AM Norvège F-16BM danois

Mais les trente ans du F-16 en Belgique ne constituaient pas le seul fil rouge du meeting. L'OTAN fête en effet cette année ses soixante ans d'existence. De nombreux membres de l'Alliance étaient donc représentés, au sol ou dans les airs. Près de l'entrée principale, deux Tornado britannique et deux so(m)bres Tucano accueillaient les visiteurs et les guidaient vers un étincelant Vampire et un non moins rutilant Dornier 228 des garde-côtes néerlandais. La journée s'annonçait haute en contraste et en couleur !

Tornado RAF

Tucano RAF

D8 228

Sur les parkings près du hangar, on pouvait observer un Tornado de la Luftwaffe et un F-5M espagnol et, moins classiques, un J39D Gripen et un Antonov 26 hongrois. L'armée de l'Air n'était pas en reste, avec notamment un Mirage 2000D de Nancy et un Alpha Jet de Tours.

Tornado IDS F-5M espagnol J39D hongrois
AN-26 hongrois Mirage 200D de Nancy (avec les nouveaux marquages) Alpha Jet de Tours

Parmi les bonns surprises, la Luftstreikräfte autrichienne et son Saab 105Ö qu'elle présentait au sol et en vol. Curieusement, ces rondouillards et anachroniques petits bimoteurs assurent toujours la défense de l'espace aérien autrichien aux côté de Typhoon hi-tech.

Saab 105Ö Saab 105Ö

Côté voilures tournantes, outre les 'locaux', quelques machines intéressantes avaient fait le déplacement, comme une Gazelle canon de l'ALAT ou un Cougar des Forces aériennes suisses. Le NH-90, bien qu'étant déjà en service dans plusieurs forces aériennes européennes, n'était toujours présenté que sous la forme d'une maquette grandeur nature. Dommage.

vp-gazelle_canon_01

vp-cougar_02

vp-nh-90

Difficile de présenter ici tous les appareils exposés tant ils étaient variés. Mais c'est surtout dans le ciel que se déroulait le spectacle. Pas moins de neuf formations (huit militaires et une civile) ont pu donner la pleine mesure de leur talent sur la scène azurée de Coxyde. En voici quelques unes.

A tous seigneurs, tout honneur, nous commencerons par les Hardship Red. La formation, basée à Beauvechain, évolue depuis cette année sur quatre SF-260M.

vp-hardship_red_03 vp-hardship_red_01 vp-hardship_red_02

Les Cartouche Doré viennent pour leur part de Cognac, la pépinière de l'Armée de l'Air. Créée à l'occasion du passage des 100 000 heures de vol sur Epsilon en juin 1989, la patrouille fête cette année ses vingt ans.

vp-cartouche_01 vp-cartouche_02 vp-cartouche_03

Dans un autre style, la Croatie - qui est actuellement le plus jeune membre de l'OTAN avec l'Albanie puisqu'elle a intégré l'Alliance le 1er avril de cette année - possède aussi une formation acrobatique, les Krila Oluje (les ailes de la tempête). Née en 2004, cette jeune patrouille est basée à Zemunik où ses membres sont tous instructeurs. Elle vole sur Pilatus PC-9M.

vp-krila_oluje_01 vp-krila_oluje_02 vp-krila_oluje_03

Les Cap 232 de la Marche Verte sont bien connus des amateurs de meetings aériens. La patrouille officielle des Forces aériennes royales marocaines s'est fait une spécialité du vol en formation avec des avions reliés par des cordes. Du travail d'une très grande précision et une présentation du plus bel effet.

Cap 232 de la Marche Verte Cap 232 de la Marche Verte Cap 232 de la Marche Verte

Les Royal Jordanian Falcons sont eux aussi des habitués des shows aériens à travers le monde. La patrouille a été constituée en 1976 à l'initiative du roi Hussein, grand amateur d'aviation et pilote lui-même. Elle a d'abord évolué sur Pitts S-2 avant de passer sur Extra 300 en 1992 et 300L il y a deux ans.

Royal Jordanian Falcons

Royal Jordanian Falcons

Royal Jordanian Falcons

Moins connus chez nous, les Bialo-Czerwone Iskry (étincelles rouges et blanches) forment la patrouille de démonstration de la Force aérienne polonaise. C'était la première visite en Belgique de cette formation créée en 1969 et qui se compose de neuf TS-11 Iskra aux couleurs nationales polonaises. Elle est basée à Deblin.

Bialo-Czerwone Iskry Bialo-Czerwone Iskry Bialo-Czerwone Iskry

Enfin, le ciel de la base s'est drapé des panaches bleu-blanc-rouge de la Patrouille de France, présente uniquement le samedi. Pour la première fois de son histoire, la PAF compte dans ses rangs une femme, le commandant Virginie Guyot, qui après avoir volé pendant six ans sur Mirage F1CR à Reims occupe aujourd'hui la délicate position de charognard (Athos 4) dans le dispositif.

La Patrouille de France

La Patrouille de France

La Patrouille de France

Ce festival aérien a comblé un public venu, comme chaque fois, en nombre et qui a pu apprécier également quelques démonstrations solo d'une très grande qualité.

C'est Mitch Beulen qui a ouvert le meeting sur son FA-134. Certains auront été surpris de voir ses manœuvres ponctuées de lancers de 'flares', une première en Belgique devant le grand public et qui vient rehausser une démonstration déjà particulièrement réussie.

vp-f16am_demo_01 vp-f16am_demo_05 vp-f16am_demo_03

Le petit Saab J39 Gripen a quant à lui montré toute son agilité aux mains d'un pilote hongrois particulièrement en verve.

J39C

J39C

Affolant les pixels dans plus d'une carte mémoire, le F-16 de la KLu, piloté par le capitaine Aarts, en a mis plein les yeux et les oreilles des spectateurs. Du grand show, ici aussi.

Demo F-16 de la KLU Demo F-16 de la KLU Demo F-16 KLU

Depuis cette année, le Mirage 2000 n'est plus présenté en démonstration solo lors des meetings aériens. Il a logiquement cédé sa place au Rafale, fleuron de la chasse française. La présentation alpha est assurée cette année par le capitaine Ruet à bord d'un Rafale B du nouvel escadron 01.091 Gascogne de Saint-Dizier.

Rafale B

Rafale B

Pendant ces deux jours, le spectacle fut au rendez-vous à Coxyde et l'on ne peut que s'en réjouir. L'organisation est bien rôdée et l''airshow' reste incontestablement un événement incontournable dans le calendrier des juilletistes à la côte belge. Un événement malheureusement endeuillé la veille par la mort de deux pilotes qui s'apprêtaient à rallier l'aérodrome à bord de leur Piper Cub… Ne les oublions pas.

Et pour conclure 'en beauté', un dernier regard sur les lignes harmonieuses et pures d'un Spitfire. Un avion de légende qui nous ramène un instant au temps où Coxyde était le berceau de la chasse belge. Joli symbole !

Spitfire FR XIV Spitfire FR XIV Spitfire FR XIV

A l'année prochaine !


Texte : V. Pécriaux
Photos : D. De Wispelaere et V. Pécriaux
Mise en page: Daniel De Wispelaere
Note: Reproduction interdite sans l'accord préalable écrit de leurs auteurs respectifs